brassicanigra.org

Dijon-Notre Dame des Landes - 12 nov - soirée d’info sur la lutte et la manif de réoccupation du 17 nov.

A l’Annexe à Dijon le 12 novembre à 18h30

publié le 7 novembre 2012

A l’appel de l’amicale Dijon-Notre dame des landes :

— - ZAD - Notre Dame des Landes
— - Sur la lutte contre l’aéroport et la manif de réoccupation du 17 novembre.

Réunion d’information à l’Annexe à Dijon le 12 novembre à 18h30

Petits films, récits, discussions, organisation de départ collectif pour le 17 novembre...

Pour faire dès aujourd’hui des propositions/demandes de co-voiturage pour aller à la manifestation du 17 novembre, envoyez un mail à l’adresse : nantes24m@brassicanigra.org

Il y aura en plus à boire au bar et à grignoter dans la salle.

Pour faire dès aujourd’hui des propositions/demandes de co-voiturage pour aller à la manifestation du 17 novembre, envoyez un mail à l’adresse : nantes24m@brassicanigra.org

============================================

Après 3 semaines d’expulsions et de destruction des maisons par 1200 policiers, et de résistance acharnée sur la zone menacée (ZAD), la lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes est en train de prendre une ampleur nationale. Le 17 novembre, une grande manifestation de réoccupation aura lieu sur les terres menacées pour soutenir tout ceux qui y vivent et y cultivent.

Partout en France, de nouveaux comités locaux se créent, mobilisent et s’organisent pour des départs collectifs pour la manifestation du 17 novembre. A Dijon, des liens forts se sont tissés avec la ZAD, notamment depuis les occupations maraîchères sur le quartier des Lentillères.

Aujourd’hui, Notre Dame des Landes est devenu un symbole des luttes contre l’aménagement du territoire capitaliste, qui croit pouvoir disposer à sa guise des espaces considérés comme "non-productifs" pour y implanter ses centrales énergétiques ou ses méga-axes de circulation pour humains et marchandises. Un symbole, et un cri de ralliement, comme ont pu l’être Plogoff ou le Larzac en leur temps. Un symbole, parce que partout opère cette logique de fric, de vitesse et de destruction des territoires - eux appellent ça "le développement". Du TGV Lyon-Turin à l’éco-quartier des Maraîchers à Dijon, les pouvoirs publics tentent de l’imposer à coup de pseudo-concertation et de marketing "vert". Souvent ça passe, et ils parviennent à nous faire gober qu’il n’y a pas d’alternative. Parfois, la réaction des habitants les tient en échec.

Par ici, l’amicale Dijon-Notre dame Des Landes appelle à une soirée d’information publique pour présenter la lutte, les départs possibles pour le 17 et organiser la solidarité avec ceux et celles qui résistent là-bas.

Pour plus d’information en attendant, lire ci-dessous l’appel à la manifestation de réoccupation du 17 novembre :

Lire l’appel en ligne, télécharger directement le tract, l’affiche... : http://zad.nadir.org/spip.php ?article66

JPG - 121.5 ko
sabot

...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Machin légal | Admin | SPIP